VERS UN QUOTIDIEN PLUS DOUX

VERS UN QUOTIDIEN PLUS DOUX

Il y a quelques semaines, le samedi 20 octobre, à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, je vous partageais une vidéo très personnelle sur mon compte Instagram. Le message était simple mais important : nous devons en parler.

Aujourd’hui, j’avais envie d’en remettre une couche, mais de façon un peu plus légère cette fois-ci. À travers ce nouvel article, je souhaitais vous donner quelques astuces pour un quotidien un peu plus doux.

Ce sont des petites choses faciles à mettre en place, légères bien souvent, mais qui peuvent malgré tout vraiment aider.

Bien sûr, je reste persuadée qu’en parler à quelqu’un demeure le premier pré-requis pour véritablement avancer, mais cela peut prendre plus ou moins de temps. Voilà donc quelques petites choses à mettre en place pour un quotidien un peu plus doux.

 

POUR UN QUOTIDIEN PLUS DOUX…
ESSAYER DE NOUVELLES CHOSES, PARFOIS

Briser la routine, c’est important (selon moi). C’est une parenthèse de vie, en dehors du quotidien. C’est une bouffée d’air frais, une ouverture à la nouveauté.

Cela peut se faire en dormant une nuit hors de chez soi, en essayant de nouveaux loisirs, en se rendant dans un lieu encore inconnu, en rencontrant de nouvelles personnes… À mon sens, essayer de nouvelles choses, c’est quelque chose de très positif.

Notre position change, notre vision aussi. C’est un autre exercice, un autre rythme.

REVENIR À L’ESSENTIEL, PARFOIS AUSSI

En légère opposition avec ce que je disais plus haut — mais vous savez que, pour moi, balance is key je pense que revenir aux fondamentaux est nécessaire.

Faire des choses simples, habituelles, simplement retrouver le confort et la sécurité des éléments que l’on connaît, ça a aussi du bon. De mon côté, j’aime m’autoriser des moments off, en toute simplicité : chez moi, avec mes chats et mon amoureux, avec un café au lait et quelques douceurs. Ce sont des repères, des choses qui rassurent et réconfortent. Ces moments sont, selon moi encore une fois, précieux.

 

PRENDRE LE TEMPS DE FAIRE DES CHOSES POUR SOI

Dans la lignée de ces moments précieux, il y a les moments pour soi. Je parle ici de moments qui nous font plaisir, à nous uniquement. Ici, on ne pense pas à l’autre, on pense à soi.

Une balade en solo, une séance de cinéma, de sport, une partie de jeu-video, un moment au spa… Ce sont des moments pour soi, et avec soi. Rien de plus simple, finalement. Et, en même temps, ça peut sembler si difficile de se couper des autres, ne serait-ce que pour quelques heures !

Malgré la vision un peu solitaire de ces instants, j’ai la conviction que ces moments nous permettent également de mieux nous sentir auprès des autres.

 

VOIR LE CÔTÉ POSITIF DES CHOSES

Dernier élément, le plus important selon moi — mais aussi le plus difficile à réaliser — : apprendre à envisager le côté positif des choses que nous traversons. Je sais à quel point cela peut paraître difficile quand on est dedans, mais une fois la difficulté passée, on arrive toujours à discerner du positif.

Voilà quelques exemples, tirés de ma propre expérience :

  • Les deux mois de confinement : un rappel aux choses et bonheurs simples de la vie. Un retour à l’essentiel. Un retour vers soi.
  • La perte d’un être cher : une épreuve à surmonter pour devenir plus fort.
  • Un échec scolaire : l’occasion de faire mieux, de se préparer pour de plus grandes choses peut-être.

 

J’espère que ces quelques éléments auront pu vous aider (un peu). Ce sont des astuces simples, parfois légères, mais appliquées régulièrement, elles peuvent vraiment faire la différence. Mais, encore une fois, ce n’est que mon avis.

Vous avez encore quelques articles sur le quotidien dans la rubrique LIFE, n’hésitez pas si cela fait écho en vous.

Bisous bisous.

Un petit mot ? ♡

Même pas peur, votre mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.