SAVOIR DEMANDER DE L’AIDE

Il y a quelques jours, sur Instagram, je vous demandais quels sujets vous aimeriez voir ici. La dimension psychologique et le développement personnel sont des propositions qui sont (très) souvent revenues. Voici donc, aujourd’hui, le premier « vrai article » de ce genre : Savoir demander de l’aide. J’espère sincèrement qu’il pourra vous être utile.

DEMANDER DE L’AIDE

Demander de l’aide, en voilà un vaste sujet. Je crois que, majoritairement, nous avons tous du mal à demander de l’aide. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, peut-être par peur d’être jugé, de déranger, ou même incompris. Aucune idée. Cependant, ce sujet me tenait vraiment à coeur. Je voulais l’aborder avec vous, car oser demander de l’aide a  changé ma vie.

D’abord, mettons nous d’accord. Cet article n’a pas pour objectif de raconter mon histoire, ou du moins de revenir sur les choses qui ont causé ce besoin de demander de l’aide. Par contre, j’aimerai vous expliquer pourquoi, selon moi, il est important de conscientiser les choses et, par conséquent, de demander de l’aide.

ACCEPTER LA SITUATION

Pour demander de l’aide, je pense qu’il est nécéssaire dans un premier temps d’accepter la situation. Nous avons tous, parfois, besoin d’aide. Tous, à notre propre échelle, et selon notre vécu. Il n’y a aucun jugement à avoir là-dessus, aucun. N’oubliez jamais, chacun son histoire, chacun son échelle de vie. J’ai mis du temps à le réaliser, mais c’est tellement important.

Ensuite, j’aimerai aussi préciser que demander de l’aide n’est pas un échec. Bien au contraire, avec le recul, avoir accepté la situation et demandé de l’aide me fait me sentir forte. Affronter ses propres difficultés, c’est avant tout être courageux.

 

DEMANDER DE L’AIDER, MAIS À QUI ?

Personnellement, bien que je sois assez entourée, j’ai eu besoin de l’aide d’un professionnel pour vraiment avancer. J’avais beau parler avec mon amoureux, extérioriser, être assez lucide sur ce que je vivais, cela ne suffisait pas. Dans certains cas, il faudra peut-être faire appel à un professionnel (psychologue, psychanalyste, kinésiologue…, peu importe). Dans mon cas, j’ai eu besoin de parler à quelqu’un d’extérieur à ma vie.

Alors oui, parfois, les rencontres peuvent ne pas être les plus évidentes. Plus encore, je sais que certaines personnes ont eu de mauvaises expériences qui peuvent même générer de vrais traumatismes. Mais accrochez-vous. Rien ne sera jamais perdu tant que vous continuez.

Au besoin, je vous ajoute ici un petit lien qui pourrait vous aider à trouver la bonne personne.

 

ET APRÈS ?

Et après, et bien la vie. Les choses vont, viennent. Je me rends compte que tout ne sera jamais parfait et calme. La vie, c’est un peu les montagnes russes. Mais, personnellement, ma façon d’affronter les choses a bien évolué. J’essaie de garder en tête que je ne suis pas seule, et que si j’ai le sentiment que la situation m’échappe, alors j’ai le droit de demander de l’aide.

En réalité, on peut demander de l’aide à l’infini, et c’est important de le faire. Tournez vous vers vos proches, ou encore vers des professionnels, vous ne le regretterez jamais. Au contraire, vous entamerez une première démarche vers une vie plus douce.

Bisous bisous.

Un petit mot ? ♡

Même pas peur, votre mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.